Avant d’être Maman

Voila maintenant 6 mois que Mila est née. Six mois que ma vie a complètement changé. Six mois que je me suis transformée. Ce qui est assez marrant, c’est que maintenant j’ai l’impression que ma vie d’avant est flou. Souvent je me demande « mais je faisais comment avant pour vivre sans elle ? »

Avant j’étais cette jeune fille insouciante qui vivait son train train quotidien. Je me lève (souvent à la bourre), je me prépare, je prends la voiture…. Je pète un câble dans les embouteillages (vis ma vie de frontalière). J’arrive au boulot de méga-mauvaise humeur. La journée se passe sans entrain. Souvent je me demande ce que j’allais faire du restant de ma vie. La crise de la quarantaine à 25 ans… Parfois j’ai envie de tout plaquer et de partir à l’aventure dans l’inconnu. Puis je me rappelle que j’ai des factures à payer, un crédit pour ma voiture. Que j’aime bien m’acheter des fringues et du maquillage. Et j’aime partir en vacances ou en week-end plusieurs fois par an. Alors je chasse cette pensée de ma tête. Le soirs je me retrouve une fois de plus dans les bouchons. Je rentre fatiguée, gavée. J’ai l’impression que ma vie passe entre mes doigts sans réel plaisir. Sans but. Il me manque quelque chose. Un job qui me plait ? Un compagnon qui m’aime vraiment pour ce que je suis ? Une passion encore méconnue à explorer ?  Peut-être un mélange de tout ça…

Avant je sortais assez souvent. En boite de nuit et une fois que j’étais là-bas, je me demandais ce que je faisais là. Je regardais autour de moi et je voyais des personnes qui misaient tout sur leur physique, avec leurs verres à la main. Qui voulaient à tout prix se montrer. Rentrer dans la catégorie des « populaires ». Je préférais mille fois passer la soirée avec des amis dans un petit bar ou à la maison avec un bon apéro (ou une bonne raclette l’hiver !).

Avant je vivais plutôt au jour le jour. Sans trop penser au lendemain. Ou sans vouloir trop y penser. Je pouvais rester toute la journée au lit sans rien faire à dormir ou geeker. Maintenant avec le recul je me dit « Mais quelle perte de temps ! On peut tellement faire de choses en une journée ! ».

10 mars 2017 (J+3 de la conception de bébé) : Je sors d’un entretien pour le job de mes rêves. J’y crois à fond. On m’a présenté à l’équipe, fait visiter les locaux, on m’a demandé quand-est ce que je pouvais commencer, on me dit « à très bientôt ». Me voila tout enjouée. En remontant dans ma voiture je pense « Si je n’ai pas ce job, faîtes qu’il y ait quelque chose d’exceptionnel derrière. Quelque chose qui vaudra 1000 fois mieux que ce poste ! ». Les jours passent et après plusieurs relances je n’ai obtenu qu’un silence radio. La déception fut grande…

9 mois plus tard, la plus parfaite des petites filles est arrivée dans ma vie. Et oui, elle vaut bien plus que tout l’or du monde. Grâce à elle, je connais désormais l’Amour Inconditionnel. Je me réveille le matin avec le sourire, même si elle ne m’a pas laissé dormir de la nuit. Je suis super positive quant à l’avenir. Je ne sais pas de quoi il est fait mais j’ai le sentiment qu’il n’y a que de bonnes choses qui nous attendent. Je ne suis plus une stressée de la vie. Je suis devenue plus naturelle. J’ai appris à m’aimer sans maquillage. D’ailleurs je ne sais pas comment je faisais pour être autant maquillée avant ! Je sais ce que je veux faire de ma vie. Je sais pourquoi je veux me battre dans la vie. Être maman m’a permis curieusement de réussir à m’affirmer envers et contre tous. De savoir dit non quand je n’en avais pas envie. Je ne me sens plus comme une jeune femme. Je me sens FEMME tout court. Ce qui est paradoxale c’est que je suis devenue le genre de mère que je ne pensais jamais être. Mais ça, je vous en reparlerai plus tard…

Comme mes amis me le disent maintenant, je suis une Maman Lionne…

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *